• Comprendre et gérer les opérations de transaction de commerce international dans l’environnement numérique est l’objectif du Master en Commerce International et Activités Numériques

Quels sont les défis actuels des entreprises? Les experts pointent la révolution numérique promue par la crise de la Covid-19, où les transactions économiques sont non-présentielles. C’est pourquoi, les entreprises doivent se préparer pour un scénario où le moteur économique est numérique. Les ventes se font via internet dans différents pays et les frontières sont télématiques. Par conséquent, la demande est aux professionnels ayant des connaissances en économie, en recrutement et en commerce électronique. C’est pourquoi, le CEU d’Elche proposera l’année prochaine un Master en Commerce International et Activités Numériques.

Le motif de cette formation est de former des élèves capables de comprendre et de gérer les opérations de transaction de commerce international. Le tout, sans laisser de côté les aptitudes en marketing numérique afin de pouvoir mettre en œuvre les stratégies de commerce international et d’activités numériques. Avec cette prémisse, l’objectif de la formation est évident, selon ses coordinatrices, Elena Martínez-Sanchís et Susi Rosa. « elle cherche la spécialisation professionnelle contre la paralysie commerciale des entreprises qui actuellement ne sont pas adaptées à l’Ère Numérique », assurent-elles.

Susi Rosa Egea, coordinatrice du Master

C’est pourquoi, le Master vise à acquérir certaines compétences. Dans un premier temps, la vision internationale et la capacité de prendre des décisions commerciales globales. De même, la stratégie de vente internationale, en tenant compte des actuels modèles de commerce sur internet. Puis, les connaissances des règles du jeu, du point de vue du commerce international dans l’environnement numérique. « Les élèves du Master verront augmenter leurs possibilités de développer une carrière professionnelle dans des entreprises innovantes. Qui valorisent la capacité de créer de nouvelles solutions face aux défis imminents » affirment ses promotrices.

Compte tenu de cette exigence, la méthodologie affectera la partie pratique, les élèves pouvant faire partie d’un projet d’internationalisation ou de numérisation professionnelle. Par conséquent, le corps enseignant reflète ce caractère pratique.

Un corps international

Parmi les experts, se trouvent, dans le domaine du Recrutement International, Pedro Pablo Ortuño, Associé Directeur de CEGEM Abogados, Miguel Ángel Martín, Conseiller, Formateur et Mentor en Stratégies de Commerce Extérieur CEO d’ActivaRadio.org et Jaime Hurtado Cola, Vice-président, Avocat chez Dragados USA.

En ce qui concerne le domaine du Commerce Électronique, participent Marta Suárez Fernández, Directrice du Commerce International de la Territorial Este de Banco Sabadell., Carlos Tur, Fondateur chez BLOCKCHANGE running on the real world, Richard McBride, Fondateur de Richard A. Mac Bride Abogados et Directeur Exécutif d’UAIPIT (University of Alicante Intellectual Property and Information Technology Project) et Mario Pomares Caballero, Associé Directeur de Berenguer y Pomares, Abogados.

Pour le module des Finances Internationales, interviennent Juan Salar Silvestre, Directeur Financier de Almendras Llopis, Sergio Serrano Iglesias, Directeur Général de GESEM et Gabriel Pastor, Responsable du département Finances & Administration, Systèmes (IT) et Qualité, chez Gaviota Simbac.

Concernant la formation aux opérations du Commerce International, les enseignants seront Jose María Diago, Directeur Territorial de Mutua Universal, Jose Antonio Gutiérrez Camino, Chef de Service du Département Contrôle et Traitement de la Douane maritime d’Alicante, Jose Antonio Polo Espí, Expert en gestion douanière et commerce extérieur, Manuel Samper Wamba, Agent des Douanes. Administrateur et titulaire de Manuel Samper S.L.U, Francisco Javier Vigueras Elípe, Dépendance Provinciale des Douanes et IIEE d’Alicante et Irene Cantó Nieto, Inspectrice URI des Douanes d’AEAT/DIT.

Dans le domaine marketing, interviennent Enrico Ahrens, expert en Marketing Stratégique chez Unilevel et Price Waterhouse Cooper, Aitor Contreras, Stratégies de Marketing Numérique pour l’Agence DUPLA, Esther Silván, Responsable de Social Media chez Mafre et Spécialiste de Social Media pour BBVA, Patricia García Nofuentes, Influencer, Rédactrice de Contenus et Blogueuse, Álvaro Villa, spécialiste en Publicité Numérique à l’Agence IG, Guille Rodríguez, Directeur corporatif de Social Media pour le Groupe Palladium, Bego Fontanet, Full-stack Developer pour l’Agence 8tags et César Mariel, CEO start-up Iristrace et mentor des Entrepreuneurs.

Enfin, sur le plan d’action numérique, les élèves se formeront avec Susi Rosa Egea, Directrice Commerciale et de Marketing chez DS REFINISH, María Villanueva Requena, Consultante de Marketing et Conseillère de Branding chez PROTECMARK, Álex Rubio, Directeur de Branding et de Marketing Numérique chez Twelfhundred, Andrea Gutiérrez, Analyste Numérique pour l’Agence Lin3s, Carrefour et McCann, et Antonio Andrés Lencina, Directeur Exécutif DSI- Data Strategy Insitute.

Elena Martínez Sanchís, coordinatrice du Master

Informations importantes :

Previous articleCarmen Salvador : « La RSE peut apporter une dose d’humanité aux relations commerciales
Next articleLe professeur Ángel Gómez, dans le classement international des experts les plus influents en santé animale