Le CEU vient de rejoindre la liste des entreprises et institutions qui préparent leur centenaire. Le Centre d’études universitaires (CEU) a accueilli son premier élève en 1933. Ce Centre a ensuite gagné en étendue, de Madrid à dix villes espagnoles, ainsi qu’en profondeur, allant des études universitaires à toutes les étapes de la formation.

Il existe peu d’organisations capables de s’adapter aux changements et d’apprécier les opportunités de croissance de chaque conjoncture. Des exemples pertinents dans le monde de l’entreprise sont Banco Santander et Mahou, fondées au XIXe siècle, ou encore El Corte Inglés, Iberia ou Danone, fondées au début du siècle dernier. Le temps peut avoir raison d’une organisation si celle-ci ne découvre pas les nouvelles opportunités que lui apportent les évolutions technologiques, économiques et politiques.

Les historiens parleront un jour des débuts de ces entreprises nonagénaires. Il est cependant impossible d’imaginer El Corte Inglés envisageant la vente en ligne, Iberia projetant de transporter plus de dix passagers à chaque vol, ou Danone essayant d’organiser la vente de ses yaourts en dehors des pharmacies. Pourtant, toutes ont été capables de relever le défi du changement.

Les points communs entre Ramón Areces, Horacio Echevarrieta et Isaac Carasso, fondateurs respectivement d’El Corte Inglés, Iberia et Danone, sont un sujet complexe. Ils avaient cependant en commun un charisme qui dépasse les limites du temps et de l’espace et qu’ils ont transmis à leurs contemporains, mais également aux générations successives qui se sont jointes au projet et l’ont fait évoluer. La personnalité des « fondateurs » d’une organisation est une composante de leur culture aussi puissante que la marque ou la technologie qu’ils utilisent actuellement.

LES ORIGINES DU CEU

C’est en 1933 qu’ont débuté les premiers cours du tout nouveau Centre d’études universitaires (CEU), grâce à un petit groupe de professeurs. 75 étudiants universitaires s’y sont inscrits. L’objectif initial de ses promoteurs, l’Association catholique des propagandistes, dirigée par son premier président, Ángel Herrera Oria, était de constituer une université catholique, une initiative suggérée au préalable et soutenue par le papa Pie XI. De nouveau, le charisme d’un fondateur hors de portée du temps.

La Guerre Civile a imposé une pause aux activités du CEU. Celles-ci ont repris en 1939, avec à peine 25 étudiants et de nombreux professeurs en moins, assassinés dans le cadre du conflit pour avoir exposé leur foi ; parmi eux, le premier recteur. Les années 40 marquent la reconnaissance officielle du centre, adscrit en 1945 à l’Université de Madrid.

En 1969, un décret donnait naissance aux collèges universitaires, adscrits aux universités de l’État. C’est à ce moment-là que le CEU est devenu le Collège Universitaire San Pablo CEU, ancêtre de la future Université CEU San Pablo de Madrid. Au cours des années suivantes, la même formule a été suivie pour créer les futures universités de Valence (1971) et Barcelone (1973). Toutes deviendront des universités de plein droit entre 1993 et 2003. Elles sont également rejointes par le centre universitaire de la capitale sévillane, aujourd’hui adscrit à l’Université de Séville.

Les écoles CEU actuelles sont nées presque simultanément aux nouveaux collèges universitaires : Claudio Coello (1969), Valence (1972), Murcie et Montepríncipe (1975). Parallèlement à cela ont débuté les cours des Instituts supérieurs d’études professionnelles à Madrid (1969) et Valence (1973), les centres de Formation professionnelle du CEU. Aux quatre écoles initiales viendront s’ajouter, au cours des décennies suivantes, celles d’Alicante, Vitoria, Barcelone, Séville, et une troisième à Madrid.

CEU CARDENAL HERRERA

À Valence, l’Université a récemment fêté son cinquantième anniversaire. Cinq décennies se sont écoulées depuis ses modestes débuts en 1971, avec un groupe d’étudiants en Cours d’orientation universitaire. En tant que collège universitaire, puis comme centre adscrit à l’Université Polytechnique de Valence et à l’Université de Valence, le CEU de Valence a continué de croître jusqu’à recevoir l’approbation des Corts Valencianes (parlement valencien) comme première université privée de la Communauté Valencienne en 1999, avant d’être rejointe au cours des années suivantes par les campus d’Elche et Castellón.

Il est impensable que les fondateurs du CEU de Valence aient pu imaginer un jour que les professeurs qui se joignaient au projet pourraient, plusieurs dizaines d’années plus tard, développer dans les salles de classe un projet de collaboration avec des professeurs universitaires du monde entier. Le charisme des fondateurs ignore également les frontières.

Previous articleUne journée de reforestation aux accents internationaux.